« Cloud computing » ou « informatique en nuage » est la traduction d’une tendance à la mode pour qui utilise les technologies de l’information et de la communication. L’expression flirte cependant avec l’oxymoron. Comment l’informatique, matérialisée par des machines physiques, peut-elle s'associer au nuage, par nature impalpable et éphémère ?

La réponse tient à la conceptualisation de la possibilité de connecter des ordinateurs entre eux, au début des années 1960 et à la modélisation utilisée alors pour la caractériser prenant l’apparence du nuage. Cela étant dit, si la notion est ancienne, son développement exponentiel, lui, est relativement récent. En effet, jamais le « cloud computing » n’a suscité autant d’engouement que ces dernières années.

Ce succès est d’ailleurs accentué par la crise sanitaire, laquelle a contraint certaines entreprises à recourir massivement au télétravail pour s’adapter à l’exigence de « distanciation physique ». D’autres ont, dans le même temps, perçu dans le nuage une opportunité de réduire leurs dépenses informatiques. Mais il ne s’agit là que de la partie émergée de l’iceberg. Le cloud computer dessine le futur. Il est l'incarnation de la dématérialisation, du progrès, de l'innovation et de la liberté.

Alors qu'ils étaient au départ réservés à l'élite des grandes sociétés, aujourd'hui plus de 93% des entreprises françaises utilisent des services de Cloud computing. C'est pourquoi, le « cloud computing » est au centre d’une concurrence féroce sur le marché national et mondial. Nombreuses sont les sociétés, plus ou moins connues, qui proposent des services en la matière. Tel est le cas de Microsoft, entreprise historique, et de sa solution « Azure » qui fait figure de leader et de pionnière dans le domaine du cloud computing. Aussi, avant de prendre son envol vers le nuage, voici les 6 choses à savoir sur Microsoft Azure.

 

La raison d’être de Microsoft Azure

Microsoft Azure est une plateforme cloud développée à partir de 2008 et officialisée en 2010 sous le nom de « Windows Azure ». La volonté initiale de ce projet résidait dans la mise à disposition d’un équipement adapté aux grandes entreprises et aux Etats pour le stockage des données et autres besoins particuliers.

azure-cloud-raison-etre

En effet, Microsoft Azure déploie son activité dans l’ensemble des domaines essentiels à l’entreprise : stockage de données, analyse de données, développement d’applications mobiles, mise en réseau, services web ou encore puissance de calcul à l’ère du Big data. En somme, Azure rassemble toutes les fonctionnalités d'infrastructures IT dont les entreprises ont besoin pour mener à bien leurs activités.

 

Le nuage Azure : un espace de liberté

Microsoft Azure est notamment une solution de type cloud public. Ce modèle consiste à mettre à la disposition des clients un certain nombre de ressources accessibles via internet. L’idée étant de permettre au client de se concentrer sur le cœur de son activité en externalisant l’infrastructure informatique.

Elle confère aussi l’avantage de déléguer les difficultés techniques à un prestataire externe qui dispose des compétences et de l’expertise nécessaires. C’est donc une liberté technique d’abord qu’induit le recours au cloud. Nul besoin d’être dans les locaux physiques pour accéder aux services de l’entreprise.

Un simple accès internet permet aux collaborateurs de disposer des ressources de travail quel que soit le lieu et quel que soit le moment. N’est-ce pas l’incarnation même de la liberté ? C’est, ensuite, une liberté économique qu’offre Microsoft Azure, en ce que, d’une part, la tarification est proportionnelle à l’utilisation et que, d’autre part, l’entreprise s’affranchit des dépenses inhérentes à l’infrastructure matérielle et humaine.

La dimension économique est sans conteste l’un des plus grands atouts de la migration vers le cloud, de surcroît dans une période de crise qui commande une gestion stratégique des deniers de l’entreprise et un esprit d’innovation.

 

Complétude de l’offre cloud

On a coutume de croire que Microsoft Azure se limite à une offre de prestation de stockage en ligne. Si l’hébergement via l’infrastructure matérielle (IaaS) est au cœur des services proposés par la firme Microsoft, celui-ci est loin d’être le seul. A commencer par les solutions de Plateform-as-a-Service (PaaS) qui permettent aux clients de développer leurs propres applications à l’appui des logiciels fournis par Microsoft ou des tiers.

Tel est également le cas de l’administration des serveurs (SaaS) par le biais desquels les entreprises déploient leur activité. À cela il convient d’ajouter toutes les prestations relatives aux outils de calcul, de développement mobile ou web et d’intégration de réseau. Le cloud d'Azure est la solution clé en main, permettant à une entreprise d’être opérationnelle quasi-instantanément.

azure-cloud-completude

 

Azure au miroir de la sécurité

De nombreux experts considèrent que la sécurité constituerait le talon d’Achille du Cloud. C’est sans doute l’un des aspects qui freine encore l’infime partie des entreprises qui n’ont pas migré vers Azure. Localisation géographique des data centers, intégrité des données, protection contre le piratage et l’intrusion des serveurs sont autant de problématiques que se posent les DSI avant d’opter pour la migration vers le cloud. Aussi, Microsoft Azure a fortement misé sur la sécurité de ces solutions, mais pas exclusivement.

La firme aspire aussi à demeurer respectueuse de la réglementation et, en particulier, du Règlement général sur la protection des données personnelles (RGPD). C’est la raison pour laquelle les administrations publiques françaises ont décidé de confier à Microsoft Azure l’hébergement des données de santé, lesquelles sont particulièrement sensibles. Toutefois, pour les entreprises les plus frileuses, il reste possible d’opter pour une solution de cloud hybride en bénéficiant des services du nuage, tout en conservant l’hébergement des données sur leur site.

 

Simplification des procédures de migration 

Beaucoup d’entreprises utilisent déjà des solutions complètes déployés par la société Microsoft. Pour celles-ci, la migration a été conçue de manière simplifiée, à l’instar de Microsoft 365. Pour les autres, la firme a développé de nombreux outils permettant de faciliter les transferts de données ou d’applications vers le cloud. Cette possibilité séduit de plus en plus d’éditeurs de logiciels, cabinets de conseil ou entreprises évoluant dans tous les secteurs d’activité.

azure-cloud-migration

 

L’assurance d’un cloud qualitatif

Ce n’est pas un hasard si Microsoft Azure figure en seconde position sur le marché du cloud mondial. Une attention toute particulière est en effet portée à la qualité du service contractuellement exigé. (Service Level Agreement ou SLA) Cet indicateur affiche une performance de 99,95%, ce qui indique une totale adéquation entre les promesses affichées et les résultats dans les faits.

 


 

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur l'externalisation des données de votre entreprise, nous vous invitons à consulter notre page dédiée ou à télécharger gratuitement notre guide pour saisir l’ensemble des enjeux liés à l'externalisation du système d’information : Cloud public, cloud privé, quelle solution d'hébergement pour votre entreprise ?

livre-blanc-hebergement-cloud-entreprise-LB1-DSI

Commentaires