Skip to content

L'acquisition de VMware par Broadcom : quel impact pour les MSP ?

L'acquisition de VMware par Broadcom pour 61 milliards de dollars en 2023 a été un événement marquant dans l'industrie technologique. Leader du marché de la virtualisation avec 41,5% de parts de marché, VMware est un acteur clé pour de nombreux fournisseurs de services managés (MSP). Chez Exodata, nous suivons de près cette évolution et ses conséquences potentielles pour nos clients.
Explorons ensemble les changements en cours et les alternatives possibles.

1. Récapitulatif des changements clés

Depuis la finalisation de l'acquisition, Broadcom a initié des transformations significatives chez VMware, notamment au niveau des licences, des programmes partenaires et de la distribution. Le manque de communication claire a malheureusement engendré une certaine confusion sur le marché.

Parmi les changements majeurs, on note :

  • Le passage obligatoire à des abonnements par cœur pour vSphere, vSAN et d'autres produits
  • La fin de la disponibilité générale pour de nombreux produits standalone
  • La restructuration des programmes partenaires et de distribution
  • L'arrêt de certains services SaaS comme Aria

2. Pourquoi est-ce important pour les MSP ?

La virtualisation basée sur hyperviseur reste un élément central pour les MSP. Les changements opérés par Broadcom auront donc un impact direct sur leur activité.

La fin de la version gratuite de vSphere et le passage à des offres groupées par abonnement risquent d'entraîner une forte hausse des coûts pour les MSP. De plus, la refonte des programmes partenaires, avec un seuil d'éligibilité qui pourrait se situer à 500 000 $ de chiffre d'affaires, laisse de nombreux MSP sur la touche. Le support de qualité apporté par les partenaires VMware sera aussi plus difficile d'accès.

Face à ces bouleversements, une part croissante des entreprises envisage de réévaluer ses besoins en virtualisation et d'explorer des solutions alternatives d'ici 2026.

3. Quelles options pour les MSP ?

Il n'y a pas de réponse universelle, chaque MSP devra analyser sa situation spécifique. Rester dans l'écosystème VMware est une option, mais il faudra accepter des coûts substantiellement plus élevés, potentiellement répercutés sur les clients.

D'un autre côté, le contexte actuel pousse de nombreuses entreprises à envisager une migration qui aurait été jugée trop coûteuse auparavant. Des solutions packagées tentent de récupérer les partenaires VMware déçus, mais attention à l'impact sur les coûts de leurs offres groupées.

L'open source apparaît comme une alternative crédible et économique, d'autant plus si couplé à du matériel reconditionné pour maîtriser les coûts d'infrastructure.

Proxmox ou OpenStack peuvent remplacer VMware, avec quelques limitations pour le premier et une relative complexité pour le second. La bonne nouvelle, c'est que des solutions open source commerciales comme Vates permettent de simplifier la migration depuis VMware tout en apportant un support professionnel, souvent à un coût plus abordable. Un bon moyen de trouver le juste équilibre.

Conclusion

Les récentes acquisitions de Broadcom soulèvent des inquiétudes quant à une stratégie très axée sur la rentabilité, potentiellement au détriment de la satisfaction client. Dans ce contexte, et même si un changement d'hyperviseur n'est pas anodin, les MSP ont tout intérêt à étudier sérieusement les alternatives open source à VMware. Avec un peu de recherche, il est possible de trouver le bon compromis entre fonctionnalités, coûts et indépendance technologique. L'essentiel est de prendre le temps d'analyser son besoin et les options disponibles.

N'hésitez pas à nous contacter pour échanger sur votre stratégie de virtualisation et les solutions que nous pouvons vous apporter. Quelle que soit votre décision finale, Exodata restera à vos côtés pour vous accompagner.

 

Sources :

https://news.vmware.com/company/vmware-by-broadcom-business-transformation

https://ynvolve.com/how-vmware-acquisition-impacts-the-msp-world/

https://www.channelnews.fr/broadcom-met-fin-a-des-licences-perpetuelles-de-vmware-130990